Données statistiques des concours du CAPLP de la session 2015

Données statistiques des concours duCAPLP(concours externe, concours interne,CafepetCAER) de la session 2015 : nombre de postes offerts, nombre de candidats inscrits.

Concours de l’enseignement public

Données statistiques du CAPLP externe
Sections et options Nombre de postes Nombre de candidats inscrits
Arts appliqués option design 55 257
Arts appliqués option métiers d’art 10 78
Bâtiment option peinture – revêtements 35 106
Biotechnologies option biochimie – génie biologique 4 196
Biotechnologies option santé – environnement 250 663
Coiffure 10 260
Conducteurs routiers 30 158
Économie et gestion option commerce et vente 140 2 081
Économie et gestion option gestion et administration 55 1 179
Économie et gestion option transport logistique 11 165
Esthétique – cosmétique 9 142
Génie civil option construction et économie 30 102
Génie civil option construction et réalisation des ouvrages 54 111
Génie civil option équipements techniques – énergie 50 136
Génie électrique option électrotechnique et énergie 50 293
Génie industriel option bois 47 105
Génie industriel option matériaux souples 42 81
Génie industriel option structures métalliques 25 61
Génie mécanique option construction 15 99
Génie mécanique option maintenance des systèmes mécaniques automatisés 10 82
Génie mécanique option maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier 42 145
Hôtellerie – restauration option organisation et production culinaire 35 210
Hôtellerie – restauration option service et commercialisation 30 297
Langues vivantes – lettres : allemand – lettres 5 54
Langues vivantes – lettres : anglais – lettres 180 970
Langues vivantes – lettres : espagnol – lettres 76 778
Lettres – histoire et géographie 210 1 674
Mathématiques – physique chimie 218 1 642
Réparation et revêtement en carrosserie 18 49
Sciences et techniques médico – sociales 104 712
 

Données statistiques du CAPLP interne

Sections et options Nombre de postes Nombre de candidats inscrits
Arts appliqués option design 16 137
Arts appliqués option métiers d’art 7 53
Bâtiment option peinture – revêtements 14 59
Biotechnologies option santé-environnement 45 426
Économie et gestion option gestion et administration 25 472
Génie civil option construction et réalisation des ouvrages 12 50
Génie civil option équipements techniques – énergie 16 46
Génie électrique option électrotechnique et énergie 8 86
Génie industriel option bois 20 44
Génie industriel option structures métalliques 11 30
Génie mécanique option maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier 11 60
Hôtellerie – restauration option organisation et production culinaire 5 65
Hôtellerie – restauration option service et commercialisation 5 71
Langues vivantes – lettres : anglais-lettres 10 332
Langues vivantes – lettres : espagnol-lettres 15 226
Lettres – histoire et géographie 20 699
Mathématiques – physique chimie 35 510
Sciences et techniques médico-sociales 20 345

Concours de l’enseignement privé

Données statistiques du CAFEP – CAPLP
Sections et options Nombre de contrats Nombre de candidats inscrits
Arts appliqués option design 5 43
Arts appliqués option métiers d’art 3 11
Biotechnologies option biochimie – génie biologique 1 38
Biotechnologies option santé – environnement 10 129
Coiffure 2 71
Économie et gestion option commerce et vente 10 428
Économie et gestion option gestion et administration 18 212
Économie et gestion option transport logistique 2 23
Esthétique – cosmétique 2 58
Génie électrique option électrotechnique et énergie 5 38
Génie mécanique option construction 3 33
Génie mécanique option maintenance des systèmes mécaniques automatisés 2 16
Génie mécanique option maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier 2 14
Hôtellerie – restauration option organisation et production culinaire 2 32
Langues vivantes – lettres : allemand – lettres 1 3
Langues vivantes – lettres : anglais – lettres 16 185
Langues vivantes – lettres : espagnol – lettres 2 101
Lettres – histoire et géographie 33 281
Mathématiques – physique chimie 24 362
Sciences et techniques médico – sociales 9 178
Données statistiques du CAER – CAPLP
Sections et options Nombre de contrats Nombre de candidats inscrits
Arts appliqués option design 10 85
Arts appliqués option métiers d’art 3 13
Biotechnologies option santé – environnement 33 134
Coiffure 2 51
Économie et gestion option commerce et vente 8 177
Économie et gestion option gestion et administration 9 85
Génie civil option construction et réalisation des ouvrages 1 15
Génie civil option équipements techniques – énergie 1 12
Génie électrique option électrotechnique et énergie 8 31
Génie industriel option bois 1 12
Génie industriel option structures métalliques 1 9
Génie mécanique option maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier 1 15
Hôtellerie – restauration option organisation et production culinaire 2 19
Hôtellerie – restauration option service et commercialisation 2 25
Langues vivantes – lettres : anglais – lettres 21 128
Langues vivantes – lettres : espagnol – lettres 9 91
Lettres – histoire et géographie 33 242
Mathématiques – physique chimie 23 152
Sciences et techniques médico – sociales 25 110

Candidats inscrits aux concours de la session 2015

Données statistiques globales

http://cache.media.education.gouv.fr/design/front_office_v2/images/men_v2/editeur/pict_link.gif) 0px 0.4em no-repeat;”>Candidats inscrits aux concours de la session 2015

Calendrier des concours

Inscriptions, épreuves d’admissibilité, épreuves d’admission, résultats

http://cache.media.education.gouv.fr/design/front_office_v2/images/men_v2/editeur/pict_link.gif) 0px 0.4em no-repeat;”>Calendrier des concours de la session 2015

Programmes des concours

Concours de l’agrégation, duCapes,duCapeps,deCPE,de COP, duCapet,duCAPLP

http://cache.media.education.gouv.fr/design/front_office_v2/images/men_v2/editeur/pict_link.gif) 0px 0.4em no-repeat;”>Programmes des concours de la session 2015

Sujets des épreuves d’admissibilité et rapports des jurys

Sessions 2009 à 2014

http://cache.media.education.gouv.fr/design/front_office_v2/images/men_v2/editeur/pict_link.gif) 0px 0.4em no-repeat;”>Sujets et rapports des jurys des concours du second degré

Conditions d’inscription aux concours

Descriptif des conditions d’inscription aux différents concours du second degré de l’enseignement public et de l’enseignement privé sous contrat

http://cache.media.education.gouv.fr/design/front_office_v2/images/men_v2/editeur/pict_link.gif) 0px 0.4em no-repeat;”>Conditions d’inscription aux concours du second degré

Épreuves des concours

Descriptif des épreuves des concours du second degré.

Affectation des fonctionnaires stagiaires du second degré

Une note de service décrit le processus d’affectation des fonctionnaires stagiaires en 2016. Il s’adapte aux différents cas,  très nombreux compte tenu des différents concours. La note précise que « la publication des résultats aura lieu entre le 2 et 9 juillet afin de permettre d’une part aux lauréats de connaître au plus tôt leur affectation et d’autre part pour les académies de mettre en place leur dispositif d’accueil académique ». Elle concerne les lauréats « des concours externes, internes, troisième concours et réservés, des examens professionnalisés réservés de l’enseignement du second degré de la session 2015 ainsi que ceux d’une session antérieure ayant bénéficié d’un report de stage durant l’année scolaire 2014-2015. »

La note

Stage de titularisation des nouveaux profs

Une nouvelle note publiée le 26 mars précise  » les modalités d’évaluation et de titularisation des stagiaires recrutés par concours. Le tableau récapitulatif joint (Fiche 2) précise, pour chaque type de stagiaires et de sessions de concours antérieure ou postérieure à 2014, les nouveaux textes et modalités applicables. Ne sont pas concernés par ces nouvelles dispositions les stagiaires lauréats de la session exceptionnelle du concours 2014, les lauréats des sessions de concours antérieures à 2014 en prolongation de stage. »

« L’évaluation du stage se fonde désormais sur le référentiel de compétences rénové prévu par l’arrêté du 1er juillet 2013. Ce référentiel détermine les compétences à acquérir par le professeur ou le conseiller principal d’éducation tout au long de sa carrière et, à un niveau suffisant au titre de l’année de stage. Le directeur de l’ESPE devient un acteur du processus d’évaluation au côté des membres des corps d’inspection et du chef d’établissement pour les stagiaires relevant de l’enseignement du second degré ».

La note

Modalités d’évaluation du stage et de titularisation des personnels enseignants et d’éducation de l’enseignement public

NOR : MENH1506379N
note de service n° 2015-055 du 17-3-2015
MENESR – DGRH B2-3

Orientations générales

La loi de programmation et d’orientation pour la refondation de l’école a créé les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), avec la volonté de mettre en place une formation des personnels enseignants et d’éducation par alternance conjuguant une formation universitaire, qui s’inscrit dans une démarche de recherche, avec une mise en situation professionnelle. Dans ce cadre, les ESPE sont habilitées à délivrer un master dans les domaines des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (Meef).

L’objet de la présente note de service est de préciser, à compter de l’année 2014-2015, les modalités d’évaluation et de titularisation des stagiaires recrutés par concours. Le tableau récapitulatif joint (Fiche 2) précise, pour chaque type de stagiaires et de sessions de concours antérieure ou postérieure à 2014, les nouveaux textes et modalités applicables.

Ne sont pas concernés par ces nouvelles dispositions les stagiaires lauréats de la session exceptionnelle du concours 2014, les lauréats des sessions de concours antérieures à 2014 en prolongation de stage, qui demeurent régis par les dispositions fixées par les arrêtés du 12 mai 2010 et les personnels recrutés par voie de liste d’aptitude.

Les nouvelles règles d’évaluation du stage et de titularisation des stagiaires sont les suivantes :

– L’évaluation du stage se fonde désormais sur le référentiel de compétences rénové prévu par l’arrêté du 1er juillet 2013. Ce référentiel détermine les compétences à acquérir par le professeur ou le conseiller principal d’éducation tout au long de sa carrière et, à un niveau suffisant au titre de l’année de stage.
– Le directeur de l’ESPE devient un acteur du processus d’évaluation au côté des membres des corps d’inspection et du chef d’établissement pour les stagiaires relevant de l’enseignement du second degré. Il émet un avis au titre de la formation suivie par les stagiaires, qu’ils effectuent leur deuxième année de master Meef ou qu’ils bénéficient d’un parcours de formation adapté en ESPE. Dans les deux cas, cet avis s’appuie sur la validation du parcours de formation du stagiaire quelles qu’en soient les modalités. Cette validation prend en compte d’une part l’engagement dans la formation et d’autre part les compétences acquises par les stagiaires durant cette formation. Cet avis peut donc s’appuyer sur l’appréciation du tuteur désigné par l’ESPE.

– L’avis de l’inspecteur, du chef d’établissement (pour les enseignants du second degré) ou de l’autorité administrative compétente s’appuie sur des grilles d’évaluation rénovées ayant pour objectif de vérifier si le niveau de maîtrise des compétences attendues est, à l’issue du stage, suffisant pour envisager une titularisation du stagiaire. Ces grilles prévues par les arrêtés du 22 août 2014 répondent aux exigences posées par la fonction publique de formaliser l’évaluation individuelle. Les modèles prévus par les fiches 11, 12 et 13 servent de cadre de référence pour l’évaluation des stagiaires devant être évalués en juin 2015 et s’imposent aux différents évaluateurs concernés à compter de la rentrée 2015.

– La composition des jurys académiques évolue. Elle est élargie de façon à permettre des regards croisés sur le niveau de compétence du stagiaire en intégrant, notamment, les acteurs de la formation : ceux de l’enseignement scolaire et ceux de l’enseignement supérieur.

– S’agissant d’un stage en alternance, l’appréciation par le jury de l’aptitude à la titularisation du stagiaire doit prendre en compte de façon équilibrée l’ensemble des avis, avis des corps d’inspection, avis du chef d’établissement pour les enseignants du second degré, d’une part, et avis du directeur de l’ESPE, d’autre part. Une coordination des différents évaluateurs est en particulier nécessaire lorsqu’il apparaît que le stagiaire est susceptible de ne pas obtenir son master à l’issue de son stage. Dans cette hypothèse, le stagiaire a vocation à être placé en renouvellement de stage.

– Pour les stagiaires, inscrits en master Meef et devant valider leur diplôme, le calendrier de validation des masters doit être compatible avec le calendrier d’évaluation du stage par le jury académique et en tout état de cause avec le calendrier d’affectation des néo-titulaires.

– Les stagiaires peuvent effectuer tout ou partie du stage dans un organisme ou un établissement d’éducation, d’enseignement ou de formation ou dans une administration compétente dans ces domaines, d’un autre État membre de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen sous réserve de leur accord et selon des modalités définies par convention conclue entre le recteur d’affectation du stagiaire, l’autorité compétente de l’État d’accueil et les établissements d’enseignement supérieur concernés. Les modalités d’évaluation du stage accompli à l’étranger feront l’objet d’instructions ultérieures.

Un ensemble de fiches, ci-après, précise notamment les règles relatives à la durée règlementaire du stage, les cas dans lesquels les instances paritaires doivent être consultées, les modalités de constitution et d’organisation des jurys académiques, les modalités d’évaluation et de titularisation des stagiaires en fonction des corps ou des conditions particulières de déroulement des stages, les grilles d’évaluation ainsi qu’un outil d’accompagnement à l’entrée dans le métier.

Cet outil d’accompagnement prend appui sur le référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation. Il permet d’établir un cadre commun de référence entre tous les formateurs et d’objectiver le degré d’acquisition attendu dans le cadre de la titularisation des personnels enseignants et d’éducation, quel que soit leur parcours antérieur. Il a vocation à être transmis aux stagiaires, comme outil d’auto-observation et d’analyse de leur pratique professionnelle au regard du référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation. Ainsi, il prolonge la dynamique de formation initiale au-delà de leur titularisation et les accompagne lors de leurs premières années d’exercice.

Pour la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
La directrice générale des ressources humaines,
Catherine Gaudy

Sommaire

Fiche n° 1 – Rappel des textes applicables à l’évaluation du stage et à la titularisation des personnels enseignants des premier et second degrés et des personnels d’éducation stagiaires

Fiche n° 2 – Tableau synthétique relatif aux modalités d’évaluation et de titularisation des stagiaires

Fiche n° 3 – Dispositions communes relatives à la durée réglementaire du stage des personnels enseignants et d’éducation

Fiche n° 4 – Consultation des instances paritaires

Fiche n° 5 – Jury académique d’évaluation du stage

Fiche n° 6 – Modalités d’évaluation et de titularisation des professeurs des écoles stagiaires

Fiche n° 7 – Modalités d’évaluation et de titularisation des professeurs certifiés, professeurs d’éducation physique et sportive, des professeurs de lycée professionnel et des conseillers principaux d’éducation stagiaires

Fiche n° 8 – Modalités d’évaluation et de titularisation des professeurs agrégés stagiaires

Fiche n° 9 – Modalités d’évaluation des professeurs stagiaires, en congé sans traitement pour exercer les fonctions d’Ater ou de doctorant contractuel

Fiche n° 10 – Modalités d’évaluation des professeurs réputés qualifiés en application des décrets n° 98-304 du 17 avril 1998 et n° 2000-129 du 16 février 2000

Fiche n° 11 – Grille d’évaluation du professeur stagiaire

Fiche n° 12 – Grille d’évaluation du professeur documentaliste stagiaire

Fiche n° 13 – Grille d’évaluation du conseiller principal d’éducation stagiaire

Fiche n° 14 – Outil d’accompagnement : descripteurs des degrés d’acquisition des compétences à l’entrée dans le métier

Fiche n° 15 – Modèle de page de garde du dossier d’évaluation du stagiaire

Source : B.O N°13 du 26 mars 2015

Formation professionnelle initiale

Concours de recrutement

Les formations aux concours de recrutement des métiers du professorat et de l’éducation s’inscrivent dans le cursus de professionnalisation progressive. Ces concours sont ouverts en priorité aux étudiants inscrits en première année de master. Peuvent également s’y présenter les étudiants en deuxième année de master et toute personne titulaire d’un diplôme de master ou équivalent.

Dispositions générales

Les personnels d’enseignants et d’éducation relèvent de la Fonction publique d’État. C’est par voie de concours, organisés chaque année, que l’éducation nationale recrute les enseignants et personnels d’éducation et les fait accéder au statut de fonctionnaires stagiaires puis titulaires.

Le cadre national des formations dispensées au sein des masters MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) est fixé par l’arrêté du 27 août 2013, en application de l’article L. 625-1 du code de l’Éducation.

La publication des modalités d’épreuves des concours rénovés représente une étape majeure dans la professionnalisation de la formation des enseignants, composante essentielle de la refondation de l’école de la République.

Préparer un concours en ESPE

Les ESPE préparent aux concours de recrutement. Ces formations professionnalisantes sont intégrées au cursus des masters MEEF. Prioritairement destinées aux étudiants inscrits en première année de master, elles sont également ouvertes aux étudiants en deuxième année de master et aux titulaires d’un master ou d’un diplôme équivalent, candidat à un concours de l’enseignement de l’éducation nationale.

Des concours placés à la fin de la première année de master

Les concours ont lieu à la fin de la première année de master. Pour les étudiants admis, la deuxième année de master inclut un temps de formation par alternance : une partie s’effectue en stage en responsabilité devant les élèves dans une école ou un établissement scolaire, équivalent à un mi-temps de service d’enseignement. Ces étudiants ont alors le statut de fonctionnaires stagiaires.

Fonctionnaires stagiaires

Modalités de nomination et d’affectation des lauréats des concours

Les lauréats des concours et des examens professionnalisés du second degré public participent aux opérations d’affectation des stagiaires à la rentrée, à l’exception des lauréats déjà titulaires d’un autre corps de l’enseignement public de l’éducation nationale (1er et 2nd degrés).

Évaluation en vue de la titularisation

La formation en alternance des fonctionnaires stagiaires

Le fonctionnaire stagiaire est guidé, durant son stage en alternance, par un tuteur universitaire et un tuteur de terrain (tutorat mixte), dans le cadre du référentiel de compétences professionnelles. Il bénéficie de l’accompagnement pédagogique d’un enseignant, enseignant-chercheur ou chercheur pour conduire sa recherche et réaliser son mémoire de master, qui prend appui sur la période d’alternance de la formation.

Cadre réglementaire d’évaluation et de titularisation

Pour les fonctionnaires stagiaires, les modalités d’évaluation de l’année de stage et de titularisation sont fixées par les arrêtés du 12 mai 2010 (BO du 22.7.2010) :

Les maîtres contractuels ou agréés à titre provisoire des établissements d’enseignement privés sous contrat bénéficient des mêmes modalités d’évaluation de leur période probatoire que celles applicables aux professeurs stagiaires de l’enseignement public. Ces modalités sont précisées par l’arrêté du 19 octobre 2010 (BO du 9.12.2010) :

Pin It on Pinterest